Section PCF de La Garde et Le Pradet (83)

Section PCF de La Garde et Le Pradet (83)
Accueil
 

Agenda



 
 
 

La lutte contre le terrorisme est une priorité

 

Hommage à la mémoire d'Hervé Gourdel

La lutte contre le terrorisme est une priorité pour les communistes. Le meurtre de notre compatriote, Hervé Gourdel, nous rappelle que des groupes structurés sont prêt à tout pour faire régner la peur, la haine. Les communistes participeront à tous les hommages nationaux ou locaux en la mémoire d'Hervé Gourdel dans le respect strict des volontés exprimé par sa famille. Les communistes y participeront pour apporter à la famille et aux proches de la victime toute leur solidarité dans ce moment si difficile et douloureux pour eux, et pour réaffirmer leur indignation face à la cruauté et l'inhumanité des assassins d'Hervé Gourdel et de tous ceux qui se réclament du djihadisme. Les communistes y participeront pour réaffirmer que face à ce déchaînement de violence et de haine, ils travailleront sans relâche à la cohésion de notre peuple dans toutes ses composantes et sans discrimination dans la lutte pour l'égalité et la solidarité.Les Français ne tomberont pas dans le piège tendu par les terroristes, ou certains extrémistes de l'ordre nouveau.  Nous saluons toutes celles et tous ceux qui se lèvent pour manifester leur liberté de conscience et dire non au terrorisme.

 

"Lutte contre le terrorisme" ou "guerre contre le terrorisme"?

Le meurtre d'Hervé Gourdel met en premier plan la lutte contre les organisations terroristes. La sémantique n'est pas neutre. "La guerre contre le terrorisme"  rappelle la communication du Président W. Bush après le 11 septembre 2001.  13 ans après, nous voyons bien que cette stratégie est un échec. Un échec car elle nie que les terroristes ont été à un moment aidés par des puissances comme l'Arabie Saoudite, les USA pour en faire, à un moment, des combattants à leur service. Aujourd'hui les monstres échappent à ceux qui les ont créés. Le PCF souhaite qu'une stratégie de lutte contre le terrorisme se mette en place. Cela nécessite d’avoir des objectifs clairs et les moyens financiers et humains d’agir sans compromettre les libertés individuelles.

Non à la guerre, Oui à des mesures coercitives sur Daech

Est-ce que les frappes aériennes menées par la France en Irak et par les Etats-Unis en Syrie vont empêcher ce qui s'est passé en Algérie. A l'évidence non !  La force du mouvement Daesh, c'est à la fois de s'appuyer sur une base territoriale et une stratégie économique. Les objectifs militaires de la France par des « frappes » en Irak même ciblées sont plus que discutables et inefficace dans la durée. Nous pensons qu’au lieu de dépenser des millions dans des frappes militaires, il serait plus utile d’aider l’armée Kurde et irakienne. 

Le terrorisme c'est d'abord une entreprise de la terreur

Le terrorisme c'est d'abord une entreprise qui cherche à faire des profits financiers en faisant régner la terreur. Le chiffre d'affaire de Daesh dépasse le milliard de dollars par an. Nous attendons que des mesures internationales soient prises comme: agir sur les états de la région qui achètent aux groupes terroristes du pétrole, agir sur les finances des « émirs » chefs de bandes qui utilisent le terrorisme comme moyen de s’enrichir, agir enfin sur les marchands d’armes qui font le commerce de la mort.

 

Ni guerre de religions, ni guerre de civilisation

Nous invitons nos compatriotes à ne pas tomber dans le piège tendu par les terroristes ou certains extrémistes de l'ordre nouveau. Unis, croyant ou non , pour la lutte contre le terrorisme, nous devons être

 

La lutte contre le terrorisme est une priorité

Hommage à la mémoire d'Hervé Gourdel

La lutte contre le terrorisme est une priorité pour les communistes. Le meurtre de notre compatriote, Hervé Gourdel, nous rappelle que des groupes structurés sont prêt à tout pour faire régner la peur, la haine. Les communistes participeront à tous les hommages nationaux ou locaux en la mémoire d'Hervé Gourdel dans le respect strict des volontés exprimé par sa famille. Les communistes y participeront pour apporter à la famille et aux proches de la victime toute leur solidarité dans ce moment si difficile et douloureux pour eux, et pour réaffirmer leur indignation face à la cruauté et l'inhumanité des assassins d'Hervé Gourdel et de tous ceux qui se réclament du djihadisme. Les communistes y participeront pour réaffirmer que face à ce déchaînement de violence et de haine, ils travailleront sans relâche à la cohésion de notre peuple dans toutes ses composantes et sans discrimination dans la lutte pour l'égalité et la solidarité.Les Français ne tomberont pas dans le piège tendu par les terroristes, ou certains extrémistes de l'ordre nouveau.  Nous saluons toutes celles et tous ceux qui se lèvent pour manifester leur liberté de conscience et dire non au terrorisme.

 

"Lutte contre le terrorisme" ou "guerre contre le terrorisme"?

Le meurtre d'Hervé Gourdel met en premier plan la lutte contre les organisations terroristes. La sémantique n'est pas neutre. "La guerre contre le terrorisme"  rappelle la communication du Président W. Bush après le 11 septembre 2001.  13 ans après, nous voyons bien que cette stratégie est un échec. Un échec car elle nie que les terroristes ont été à un moment aidés par des puissances comme l'Arabie Saoudite, les USA pour en faire, à un moment, des combattants à leur service. Aujourd'hui les monstres échappent à ceux qui les ont créés. Le PCF souhaite qu'une stratégie de lutte contre le terrorisme se mette en place. Cela nécessite d’avoir des objectifs clairs et les moyens financiers et humains d’agir sans compromettre les libertés individuelles.

Non à la guerre, Oui à des mesures coercitives sur Daech

Est-ce que les frappes aériennes menées par la France en Irak et par les Etats-Unis en Syrie vont empêcher ce qui s'est passé en Algérie. A l'évidence non !  La force du mouvement Daesh, c'est à la fois de s'appuyer sur une base territoriale et une stratégie économique. Les objectifs militaires de la France par des « frappes » en Irak même ciblées sont plus que discutables et inefficace dans la durée. Nous pensons qu’au lieu de dépenser des millions dans des frappes militaires, il serait plus utile d’aider l’armée Kurde et irakienne. 

Le terrorisme c'est d'abord une entreprise de la terreur

Le terrorisme c'est d'abord une entreprise qui cherche à faire des profits financiers en faisant régner la terreur. Le chiffre d'affaire de Daesh dépasse le milliard de dollars par an. Nous attendons que des mesures internationales soient prises comme: agir sur les états de la région qui achètent aux groupes terroristes du pétrole, agir sur les finances des « émirs » chefs de bandes qui utilisent le terrorisme comme moyen de s’enrichir, agir enfin sur les marchands d’armes qui font le commerce de la mort.

 

Ni guerre de religions, ni guerre de civilisation

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.