Section PCF de La Garde et Le Pradet (83)

Section PCF de La Garde et Le Pradet (83)
Accueil
 

Agenda



 
 
 

Monique Thomas Conseillère Municipale PCF/ FDG s'adresse à ses collègues de l'opposition

La Garde le 3 mars 2013

 

 

 

Chers Collègues,

 

Le 14 février 2013,  une soixantaine de personnes de nationalité française appartenant aux « gens du voyages sédentarisés » ont été expulsées de la Chaberte  à la demande de  TPM où elles vivaient depuis près de 10 ans dans leurs caravanes.

Comme nous, ils travaillent, paient leurs cotisations sociales, leurs impôts, leurs enfants sont scolarisés à La garde.

La loi française  (loi Besson) confirmée par la circulaire interministérielle NOR INTK 123053C du 26/08/2012 relative à l’anticipation et à l’accompagnement des opérations  d’évacuation des campements illicites dont la date d’application est immédiate, impose aux communes ou agglomérations d’avoir des aires  d’accueil pour ces citoyens et de respecter leur mode de vie.

La convention européenne quant à elle, interdit leur expulsion sans propositions d’accueil correspondant à leurs besoins et culture.

TPM a bien proposé un relogement, mais en HLM, ce qui ne correspond pas à leur mode de vie , (sentiment de profonde injustice chez ceux qui demandent un logement en HLM depuis des mois )

A ce jour,  ces familles depuis le 14 février errent  d’un lieu à l’autre, soumis à des procédures judiciaires  comme la dernière en date du 26 février 2013 ; elles  n’ont plus de domiciliation et risquent dans des délais plus ou moins longs de ne plus bénéficier de leurs droits,

Concernant les enfants scolarisés dans nos écoles , je suis intervenue avec une délégation du comité de soutien et nous avons obtenu auprès de Monsieur  Haslin maire adjoint de La Garde de maintenir  les enfants  dans la même situation  d’avant le 14 février.

Doit-on supporter plus encore ces situations discriminatoires ou, comme le demande la circulaire : « l’action qui vous (Les Préfets) est demandée au profit de population qui n’ont pas, naguère, bénéficié du respect républicain, prend place, avec ses spécificités, dans l’ensemble des politiques que vous conduisez pour les différentes catégories de populations en situation de fragilité. Les partenaires, les personnels mobilisés doivent être bien informés qu’il s’agit là de l’application légitime du principe d’égalité républicaine et non d’une discrimination, fut elle positive. » 

Forte de ces appréciations et connaissant votre attachement aux valeurs humanistes ,républicaines et de justice , je vous demande d’intervenir dans les conditions que vous jugerez utiles auprès du Préfet et des représentants de TPM pour obtenir  une solution  pérenne pour ces familles  gardéennes .

Avec mes fraternelles salutations

 

Monique Thomas

Conseillère Municipale PCF / FDG

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.